Le potager de Matthieu

Le potager de Matthieu

Matthieu, 31 ans, marié et papa d’un  petit garçon de 6 mois est passionné de nature. Il nous présente son nouveau jardin en Gironde.

Matthieu, depuis quand jardines-tu ? 

Si on considère qu’arracher les carottes du potager de son grand-père avant la récolte c’est du jardinage alors je dirais depuis mes 4 ans

Peux-tu nous décrire ton jardin ?

J‘ai déménagé il y a peu et mon nouveau terrain de 1315 m² était jusqu’à présent 100% enherbé sur une terre très lourde (argileuse). Du coup je suis en train de mettre en place un potager qui a terme devrait faire environ 100m². 

Le potager est en bordure de forêt ainsi je dispose de bois, de feuilles mortes, d’orties et encore d’humus de bonne qualité parmi plein d’autres éléments dont la faune présente pour la mise en place et la pérennité de mon potager. Je souhaite cultiver un maximum de variétés différentes, même des fruits ou légumes que ne j’aime pas forcément, car le potager c’est aussi du partage. Mon potager est vivant et 100% “BIO”. 

Comment t’es venue la fibre jardin ?

Sûrement grâce à mon père. Mes deux grands-pères m’avaient offert chacun une mini serre, une avec des graines de pois et l’autre avec des graines de fèves. J’étais très heureux de voir grandir mes plants de légumes, mais produire en mini serre ne m’a jamais permis d’obtenir des récoltes. C’était décevant. Mon père m’avait construit un potager en forme de L d’environ 5 mètres de long et des bacs en bois. Et du coup chaque année à partir de mes 8 ans (je pense) j’étais fier de récolter mes tomates, courgettes et autres légumes. Depuis j’ai toujours eu un potager.

Plutôt semis ou plants et pourquoi ?

Semis pour les légumes et les fleurs, et plants pour certains fruits. Chaque année je sème des graines bio et après les récoltes je conserve des graines pour la saison suivante. Je pense que tout jardinier devrait semer ses graines, car “Tout commence par une graine” 😉 Et quel plaisir, quelles émotions, cela procure de semer et de voir sortir de terre puis grandir nos futures récoltes.

Quels sont tes principaux problèmes au potager ?

Je pense que mon problème principal dans ce nouveau potager est que la terre est très argileuse… du coup, je suis obligé de faire de gros ajout de matières organiques pour cette première année pour favoriser la vie du sol et améliorer la structure de mon sol. Mais il faudra compter sur le temps 🙂

Quels sont tes secrets de jardiniers pour avoir un potager naturel et productif ?

Ajout d’aucun produit. Un potager, des graines, de l’eau et du paillage ! Ainsi que de nombreuses plantes mellifères et des hôtels à insectes.

Qu’as-tu semé pendant le confinement?

De tout ! Tomates*, radis*, laitues, brocolis, concombres, melons, cornichons, patates douces, haricots*, tournesols et différentes fleurs, pommes de terres, courges*, aubergines*, piments, poivrons*, courgettes, cacahuètes, pastèques, betteraves, basilics*, persil, sauge, ciboulette…

(*différentes variétés)

Quel a été ton principal succès?

Les tomates. J’en ai semé 60 graines (15 variétés) elles ont toutes germées. J’en ai planté 42 plants dans mon potager et j’ai donné le reste des plants.

Une variété DJMA qui te fait rêver et que tu souhaites mettre dans ton jardin cette année ?

Graine potagère : Le Maïs pop corn noir pour la curiosité

Graine aromatique : La bourrache pour attirer les abeilles

Graine de fleurs : Le Bleuet pour attirer les abeilles

Un grand merci à Matthieu pour son témoignage, et bon jardinage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *