Comment fabriquer une mini serre pour semis ?

Quels sont les besoins des semences pour germer ? Comment retenir l’humidité et la chaleur dont les plantes ont besoin ? Quelles sont les solutions pour optimiser la germination l’émergence de jeunes pousses ?

Plus palpitant que le retour de la Champions League, plus attendu que la dernière saison de Mindhunter, la saison des semis fera bientôt son grand retour ! Au programme non pas arnaque, crime et botanique mais plutôt observation, patience et émotion ! Et comme il est désormais admis chez les jardiniers que semer c’est stylé, vous vous demandez comment parvenir multiplier les jeunes pousses avec flegme, souplesse et efficacité ?

Dr. Jonquille & Mr Ail vous expliquent comment créer une petite serre maison pour booster vos semis !

Les besoins des semis pour germer

Comme à Bangkok soleil, chaleur et humidité sont de rigueur. La semence a en effet besoin d’un environnement bien spécifique incluant une température stable et un taux d’humidité élevé.  Ci-dessous les besoins de quelques espèces populaires :

Espèce Température minimale de germination Temps de levée estimatif
Laitue 7°C 4-10 jours
Carotte 10°C 10-20 jours
Haricot 16°C 5-8 jours
Tomate 16°C 7 jours
Persil 16°C 15-25 jours
Piment/Poivron 18°C 10-15 jours
Basilic 20°C 10 jours
Aubergine 20°C 4-8 jours
Courgette 20°C 6-10 jours

Figure 1 exemple de conditions nécessaires à la germination des semences

Pour remplir cette mission, l’outil idéal a été créé par les horticulteurs : la serre.

L’effet de serre

Une serre c’est avant tout un espace clos isolé de l’extérieur par des parois translucides. Il y fait chaud et humide pour offrir aux plantes de meilleures conditions de culture. On parle d’effet de serre pour caractériser le mécanisme par lequel les rayonnements solaires sont « piégés » dans cet espace clos pour produire plus de chaleur et d’humidité.

Pour y parvenir les rayonnements solaires traversent dans un premier temps les parois perméables de la serre. Une partie de cette énergie est absorbée par le sol et les végétaux et l’autre partie en renvoyée dans le sens inverse en direction de l’atmosphère.

En disposant un matériau de couverture sur l’abri de plantes, au jardin ou en intérieur, on piège la chaleur se dispersant en direction de l’atmosphère. L’abri se réchauffe progressivement. L’humidité se maintient, à l’instar des êtres humains les plantes transpirent : la vapeur d’eau est elle aussi piégée dans la serre.

Pourquoi parle-t-on de gaz à effet de serre (GES) ?

Le gaz carbonique, l’ozone et le méthane sont des gaz à effet de serre car à l’échelle de la planète ils ont le même rôle que les parois d’une serre de jardin : Ils retiennent la chaleur et contribuent à l’augmentation de la température.

Depuis le 19e siècle, l’augmentation des gaz à effet de serre liés aux activités de l’homme a accentué le réchauffement climatique. Les impacts sont multiples, fonte des glaciers et élévation du niveau des océans, augmentation des zones arides, perturbation des équilibres écologiques….

Comment reproduire l’effet de serre pour faire germer ses semences ?

Nous allons vous expliquer comment reproduire un espace chaud, clos et protecteur pour vos cultures à la maison :

1. Choisissez le meilleur spot !

Privilégiez un espace ensoleillé et proche d’une fenêtre pour faire germer vos semis !

2. Trouvez une boite suffisamment haute pour ne pas entraver la croissance de vos semis.

Vous pouvez utiliser un Tupperware, recycler une barquette de fruit, récupérer un emballage de vente à emporter, réquisitionner une boite de rangement…

3. Sélectionnez le matériau pour couvrir.

Si votre Tupperware ou votre couvercle d’emballage en plastique est translucide, vous pouvez tout simplement recouvrir votre mini serre en prenant soin de retirer les éventuels labels commerciaux. Si vous n’avez pas de couvercle, essayer de chiner un support en verre ou des films plastiques translucides plutôt que d’acheter un film horticole. Vous pouvez par exemple demander gentiment au service courrier d’une entreprise ou aux équipes de mise en rayon de votre superette la plus proche.

4. Faites respirer !

Si vous utiliser un couvercle en plastique, ne fermez pas complètement la boite pour faciliter le renouvellement d’air, si vous utilisez un film plastique faites des petits trous sur le côté et au-dessus.

5. Semez 

Semez vos graines sur leur lit de terreau et placez votre mini serre maison à la lumière et le tour est joué !

Suivez les recommandations pour le semis de vos espèces préférées ! Et n’hésitez pas à télécharger l’appli de jardinage Dr. Jonquille & Mr. Ail pour être accompagné pas à pas !

Quelques idées de supplémentaires de recyclage pour votre mini serre

Une chose est sûre, ce ne sont pas les matériaux qui manquent dans notre environnement pour créer une mini serre. Allez, on vous donne quelques idées supplémentaires !

Coquilles d’œufs

Si vous n’avez pas beaucoup de place vous pouvez tout à fait utiliser des coquilles d’œufs que vous utiliserez comme réceptacle. Pour créer l’effet de serre tant recherché, une simple bouteille plastique coupée en deux et percée que vous placerez sur les coquilles fera amplement l’affaire.

Jarres et bocaux en verre

On a de plus en plus chez nous pour éviter d’utiliser des récipients en plastique. Utilisez les pour y faire pousser vos semis et recouvrez-les d’un sac de congélation ou d’un film plastique pour feuille A4.

Boîte à chaussure

Même principe pour les boîtes à chaussure ! Placez-y vos semis et recouvrez-les par exemple d’un ancien cadre en verre que vous n’utilisez plus.

Boîte de CD

Non, vous n’écouterez plus ce fameux single « Aserejé » de Las Ketchup auxquelles on promettait une carrière à la Spice Girl. Mais tout n’aura pas été en vain si vous réutilisez le boitier transparent du CD pour couvrir vos semis !

Le bonnet de douche transparent de mamie

Il a rendu de bons et loyaux services en conservant la permanente de madame. Si elle ne s’en sert plus, il sera alors tout à fait aussi efficace pour couvrir vos semis dans leurs récipients !

N’hésitez pas également à récupérer du bois de récup, des palettes et des plaques de verre à votre déchetterie la plus proche pour leur donner une seconde vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *