Comment faire un potager d’appartement ?

Vous avez choisi l’effervescence de la ville au calme de la campagne mais souhaitez profiter de produits frais ? Ou vous n’avez tout simplement pas la chance de disposer d’un jardin ou d’un balcon mais vous souhaitez quand même cultiver vos propres légumes et aromates ? On ne vous le fait pas dire, c’est tellement plus satisfaisant de cultiver sa propre pitance ! Amis citadins, soyez rassurés, Dr. Jonquille & Mr. Ail ne vous laisse pas en reste et vous propose la solution : cultivez votre potager d’intérieur…

Quel matériel pour son potager d’appartement

Les pots et contenants

Pas de grande surprise à ce niveau, pour faire un potager d’intérieur, vous aurez besoin de contenants. Pots biodégradables pour vos semis et pots, bacs ou jardinières pour vos cultures. Pensez au recyclage pour vos semis : utilisez coquilles d’œufs, boîtes d’œufs, pots de yaourt, etc. Pour les installer dans un environnement propice à leur développement, vous pouvez d’ailleurs fabriquer votre mini serre pour semis maison ! Pour les pots qui accueilleront les plants déjà développés, veillez à choisir le contenant en fonction de la variété que vous cultivez : un pied de tomate aura besoin d’un contenant plus volumineux que du basilic par exemple. Préférez des pots percés pour favoriser le drainage et laisser s’écouler l’eau. Une poignée de billes d’argile ou de gravier placée au fond de vos pots accentuera également le drainage.

Terre et terreau

La terre est évidemment indispensable pour votre potager d’intérieur : procurez-vous du terreau pour semis ! Selon le type de sol,les variétés que vous cultivez et leurs besoins (calcaire, humifère, argileux ou sableux) vous pourrez amender votre terreau de sable et de terre de jardin ou de compost. A ce sujet, consulter notre tableau sur les plantes par type de sols.

Engrais biologique

Pour aider vos plantes à se développer, certaines vous demanderont un apport en engrais organique : le compost de déchets végétaux en est un excellent ! Ce fertilisant naturel mélangé à la terre apportera à vos plantes les éléments naturels dont elles ont besoin. Vous pouvez d’ailleurs facilement produire le vôtre en fabriquant votre propre lombricomposteur. Vous pouvez aussi optez pour des engrais naturels comme la poudre de prêle qui stimulera l’enracinement et la croissance de vos cultures, ou la poudre d’ortie qui permettra de lutter contre les attaques de champignons comme l’oïdium ou le mildiou et renforce les défenses naturelles des plantes.

Accessoires de jardinage

Indispensable pour humidifier vos semis sans déterrer les graines : le pulvérisateur. Il peut être de récup, comme une bouteille plastique au bouchon percé qui fera largement l’affaire. Pour vous aider à manipuler vos plantes, vous pouvez également opter pour une épinette et un transplantoir. L’épinette vous aidera à tailler vos plantes et aromates, le transplantoir vous permettra de manipuler et de rempoter vos plants. La bonne nouvelle, on vous propose le tout dans un starter pack delux !

Ou faire son potager d’appartement

On ne va pas vous le cacher, l’idéal est de posséder un balcon ensoleillé. La plupart des plantes ont besoin d’une bonne dose de lumière pour se développer. Au-delà de la lumière, ce sont également le vent et les insectes pollinisateurs qui permettent à un grand nombre de plantes de se reproduire et vous donner de beaux fruits ou feuilles.

Si vous n’avez pas de balcon, placez votre potager d’intérieur sur les rebords de fenêtres, ou tout du moins à proximité d’une fenêtre, à la lumière. Car si toutes les variétés de légumes ou d’aromate ne supportent pas l’exposition directe au soleil, elles ont toutes besoin de lumière. Certains légumes ont besoin d’insectes pollinisateurs ou du vent pour se reproduire, comme la tomate par exemple, il faudra penser à laisser la fenêtre ouverte en journée, ou jouer l’apprenti abeilles à l’aide de votre plus beau pinceau. Veillez également à placer votre potager dans une pièce pouvant être aérée régulièrement.

 

Les légumes à faire pousser en appartement

Mais venons-en au fait : que mettrez-vous dans votre salade cet été ? Si vous disposez d’un balcon, nous vous avons concocté une sélection des légumes à faire pousser sur un balcon. Pour les autres, la bonne nouvelle c’est que de nombreux légumes peuvent se cultiver en intérieur ! Dr. Jonquille & Mr. Ail vous en proposent une sélection :

Tomates

Les tomates poussent très bien en intérieur, en particulier les tomates cerises et les tomates cocktails, qui s’accommodent volontiers des 4 murs d’un appartement. Elles ont besoin de lumière : pensez à placer vos semis, puis vos pots à proximité d’une fenêtre ou sur le balcon.

La pollinisation de la tomate se fait grâce aux insectes pollinisateurs ou au vent qui disperse le pollen entre les fleurs. En intérieur, sans ces phénomènes naturels, vous avez plusieurs options : une fois vos plants bien développés, laissez vos fenêtres ouvertes la journée pour attirer les insectes, « secouez vos plantes » régulièrement pour imiter l’effet du vent, ou pollinisez les fleurs manuellement à l’aider d’un pinceau.

Un dernier conseil, si possible, agrémentez votre terre de compost ou disposez des peaux de banane aux pieds de vos tomates. Elles sont pleines de potassium, et aident à la floraison et au développement des fruits.

Radis

Le radis est un incontournable du jardin urbain tant il est facile à faire pousser et peu contraignant en termes d’espace. Semez vos graines dans du terreau pour semis et espacez-les de 5 cm environ. Veillez à conserver le terreau humide pendant la levée et placez vos radis sur un rebord de fenêtre à la lumière. Après 3 ou 4 semaines, dès que la racine est visible hors du sol, vous pouvez récolter vos radis.

Laitues

Les laitues ont besoin de chaleur pour germer. L’intérieur de nos appartements leurs offre donc un environnement propice. Choisissez des variétés qui s’adaptent à la culture en intérieur comme la feuille de chêne blonde ou la laitue batavia. Semez vos laitues directement en pots (profondeur d’environ 20cm) dans du terreau pour semis et espacez vos graines d’environ 15 – 20 cm (environ 3 ou 4 graines par pots). Veillez à maintenir le terreau humide pendant toute la levée à l’aide d’un vaporisateur et à bien les arroser ensuite. N’hésitez pas à amender votre terre de compost ou d’engrais naturel pour aider à leur croissance.

Poivrons et piments

Les piments et poivrons sont « caliente » ! La chaleur d’une serre ou d’un appartement leur convient très bien. Semez les poivrons d’abord dans de petits pots. Les semis de poivrons nécessitent une température supérieure à 20°, il est donc conseillé de les placer dans une pièce lumineuse et chauffée de la maison. Vous pouvez ensuite mettre les pieds les plus vigoureux en pots, bien exposés à la lumière ! Amendez également votre terre de compost, les poivrons apprécieront grandement.

Si vous disposez d’un balcon ensoleillé alors le choix des variétés à cultiver en pot ou en jardinière s’élargie. Les haricots, aubergines, concombres, courgettes, épinards, carottes, choux, pois s’ajoutent à la liste des légumes que vous pouvez cultiver !

Les aromates à faire pousser en appartement

Les aromates sont également de vrais candidats pour la culture en appartement, à l’intérieur ! Ils se contentent d’une place sur un rebord de fenêtre, à portée de main dans votre cuisine par exemple. Très simples à cultiver et ne nécessitant que peu d’espace, les aromates sont un vrai bonheur pour les jardiniers amateurs. Semez directement en pot dans un peu de terreau pour semis, ils ne vous demanderont qu’un apport en eau régulier et éventuellement un peu de compost pour les gâter en éléments nutritifs.

Les variétés qui se cultivent en intérieur sont nombreuses. On distinguera simplement les variétés qui ont besoin d’être placées en plein soleil, et celles qui ont besoin de lumière mais d’une exposition un peu plus ombragée.

Variétés d’aromates avec exposition directe au soleil

Parmi les aromates qui vous demanderont une exposition directe et prolongée au soleil, vous pouvez compter : let thym, le romarin, la sarriette, la menthe, la ciboulette et la mélisse.

Variétés d’aromates sans exposition directe au soleil 

Pour le basilic, le cerfeuil, la coriandre, l’aneth, l’estragon et oseille, privilégiez une exposition à la lumière mais en évitant une exposition directe au soleil. Quant au persil, il se plaira à la mi-ombre. 

Urban gardeners, vous avez maintenant toutes les clés en main pour faire de votre appartement une véritable forêt nourricière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *