Herbes aromatiques : 5 erreurs à éviter

L’été approche et les tomates à la provençale, mojitos menthe et fraises au basilic aussi. On va encore se régaler, mais à une condition : cuisiner tout ça avec des herbes aromatiques du jardin !

On a tendance à croire que c’est laborieux de faire pousser ses propres herbes aromatiques, alors on se dirige vers les herbes de notre rayon de supermarché favoris.

Entre le prix élevé,  la tonne de plastique pour l’emballage et le gaspillage (bien souvent, nous n’avons besoin que de quelques brins), on vous assure que planter vos propres aromatiques vaudra plus le coup ! Aller, on vous aide un peu en vous expliquant les erreurs à éviter 👇

Erreur n°1 : Les planter au potager

Alors oui, cela peut paraître contradictoire : un potager, c’est pour y planter les légumes et plantes. Cependant, un facteur important entre en jeu au moment de cuisiner : la flemme.

Et oui, si vos aromatiques sont plantés au fond du jardin, vous ne les aurez pas sous la main rapidement. Et si vous ne les avez pas sous la main rapidement, les aromatiques passeront à l’as.

Pour y remédier, rien de plus simple : plantez les en pot, au bord de votre fenêtre de cuisine, par exemple. C’est joli, ça sent bon, et c’est bien pratique !

Erreur n°2 : Ne pas les différencier

Vous ne le saviez peut-être pas (et c’est normal), mais il existe deux types de plantes aromatiques. Les méditerranéennes (laurier, thym, sauge, origan, romarin, et marjolaine), et les autres (aux feuilles plus grosses).

Ici, l’erreur à éviter est de ne pas les différencier. En effet, on ne les cultive pas de la même manière ! Comme leur nom l’indique, les plantes méditerranéennes sont habituées à un climat chaud, et n’aiment donc pas l’humidité.

Elles ont besoin de soleil, de chaleur, et d’un sol pauvre et bien drainé. Pour cela, vous pouvez déposer des cailloux au fond de votre pot, puis recouvrir avec la motte d’herbe.

Erreur n°3 : Trop de chaleur

Les herbes aromatiques non-méditerranéennes n’ont pas besoin d’autant de chaleur (l’aneth, la ciboulette, le basilic, le cerfeuil, la coriandre, l’estragon, la menthe, le persil). De fait, il leur faudra un sol riche, un peu humide et un peu à l’ombre. Faites donc attention à ne pas les faire pousser au même endroit.

Erreur n°4 : Ne pas les entretenir

Une erreur souvent commise, mais pourtant facilement évitable : ne pas entretenir ses plantes aromatiques.

Détrompez-vous, ce n’est pas compliqué ! Il vous suffit de les tailler un tout petit peu, et de manière assez régulière, afin de leur permettre de faire de nouvelles branches. Pensez aussi à couper les bourgeons, afin qu’elles ne fleurissent pas.

Erreur n°5 : Se laisser envahir

Certaines plantes, un peu trop à l’aise, pourraient envahir votre jardin.  C’est par exemple le cas de la menthe, ou bien de l’origan, qui s’installent partout. Tout comme pour l’erreur n°1, on vous conseille de les planter en pot pour éviter qu’elle ne prenne trop de place au jardin.

Notre astuce :

Et voici une petite astuce : vous pouvez conserver vos herbes au congélateur. Ainsi, vous avez de quoi rehausser vos plats l’hiver, et vous pouvez tailler vos herbes aromatiques sans vous inquiéter de savoir quoi en faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *