Maladies et ravageurs du chou au potager

Sacrée prise de chou lorsque vos plants de choux-fleurs font l’objet d’attaques indésirables ! Dans notre série sur la culture du chou-fleur, découvrez ici nos solutions pour protéger naturellement ce légume des ravageurs et maladies potentiels 

Les ravageurs du chou-fleur 

La mouche du chou

Le diptère femelle apprécie pondre au pied des choux, choux-fleurs et choux de Bruxelles.  

Voici quelques solutions pour éviter une attaque au niveau du collet ou des racines de vos plants : 

  • Buttez vos choux 
  • Binez régulièrement autour des pieds des plants 
  • Arrosez le feuillage des choux  
  • Disposez une collerette en carton autour de votre pied (12-15cm de diamètre) 
  • Installez un voile anti-insectes  
  • Paillez à base de plantes répulsives telles que l’absinthe ou la tanaisie 

L’altise

Comment se débarrasser des altises au potager - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

Face à ce petit coléoptère qui ronge les jeunes plantules, voici nos solutions : 

  • Paillez le pied des choux 
  • Dispersez de la cendre de bois autour des plants 
  • Plantez auprès de ses compagnons : tanaisie, trèfle blanc, cataire ou moutarde  
  • Installez un voile anti-insectes 

La cécidomyie

Les larves de ces moucherons sont si gourmandes qu’elles rendent impossible l’inflorescence de votre chou. Elles ne vous laisseront que des choux borgnes. 

Voici nos solutions :  

  • Eliminez les plants borgnes lors du repiquage 
  • Posez un filet anti-insectes  
  • Effectuez une rotation des cultures (d’au moins 3 ans) 

La piéride du chou

Ce papillon blanc aux tâches noires ou marrons provoque de grands dégâts. Les piérides pondent leurs œufs dans les feuilles de choux. Ces œufs donneront naissance à de petites chenilles de couleurs vertes qui grignoteront les feuilles et dans certains cas les fruits où ils y creuseront des galeries.

Certains indices vous dévoilent leur présence : les feuilles mangées et le dépôt d’excréments noirâtres. Il est important de traiter la piéride du chou rapidement et dans l’idéal, de prevoir quelques actions préventives.

pieride du chou-fleur - Blog - Djma

Voici quelques solutions :   

  • Installez des mangeoires à oiseaux, ils sont des prédateurs de la piéride 
  • Aidez-vous du compagnonnage en semant des aromatiques répulsives tel que la menthe, le romarin, la sauge, le thym, la verveine 
  • Pulvérisez une solution à base de thym, absinthe, origan, sarriette, ou romarin 

Pour éviter la perte de vos plants, voici quelques conseils :  

  • Posez un filet anti-insectes durant le printemps 
  • Disposez des plantes répulsives : absinthe, thym, mélisse, menthe, cosmos, sauge, tomate … 
  • Appliquez du purin d’absinthe  

Le puceron cendré

Tel un aimant, il attire les coccinelles, les chrysopes ou encore les syrphes qui provoqueront des dégâts sur vos choux.  

Pour prévenir ce phénomène, voici quelques alternatives :  

  • Pulvérisez une solution à base de savoir noir ou savon potassique  
  • Cultivez l’absinthe à proximité de vos choux  
  • Déposez du purin d’ortie  

La noctuelle du chou

Noctuelle - Le chou fleur : semis culture et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

 Ces chenilles, provenant du papillon nocturne, perforent le feuillage et la pomme du chou. Un indice : les excréments noirs laissés au centre de la plante.  

Les gestes à effectuer sont semblables à celles appliquées à la piéride du chou :  

  • Posez un voile anti-insectes 
  • Pulvérisez vos plants de tanaisie  
  • Binez vos plants  
  • Eliminez manuellement les œufs 

Les maladies fongiques du chou 

Les maladies fongiques, ou maladies cryptogamiques sont des infections provoquées par des champignons parasites. Ils se forment généralement dans des environnements chauds et humides.  

Maladie chou-fleur - Blog - Djma

L’hernie du chou

Une maladie qui trouve son origine dans un champignon parasite. S’attaquant aux racines des plantes de la famille des Brassicacées (chou, navet, moutarde, radis…), les premiers signes visibles de la maladie sont le flétrissement et le jaunissement des feuilles, accompagné d’un retard de croissance.  

Quelques conseils du Dr Jonquille :  

  • Aérez votre sol dans le but de le drainer. Ce champignon se plaît dans une terre compacte 
  • Coupez les feuilles de choux contaminées 
  • L’hernie apprécie un haut taux d’acidité. Faites un apport en calcaire, par de la dolomie, cendre, craie ou algues marines. Cela permet de relever le pH et de diminuer par la suite l’acidité  
  • Effectuez une rotation des cultures. Veillez à ne pas cultiver pendant plusieurs années des plantes la même famille botanique que les choux (brassicacées) comme la moutarde, les radis ou les navets 
  • Nettoyez votre sol entre les saisons de culture avec des engrais verts.  

Le mildiou

Ennemi juré du jardinier, est très fréquent au potager. Il se caractérise par de petites taches brunes se formant sur les feuilles. Rapidement, elles s’agrandissent avant de contaminer et d’assécher l’ensemble de la plante. Cette maladie se développe dans des environnements humides et doux (entre 17 et 25°C) 

Quelques gestes à appliquer :  

  • Aérez votre sol en espaçant les plantations 
  • Pulvérisez une décoction de prêle ou d’ail tous les 15 jours  
  • Disposez de la poudre de prêle  
  • Dispersez une solution à base d’écorce de saule ou bien un mélange d’huiles essentielles de clou de girofle d’orange douce 
  • Vaporisez une solution à base de bicarbonate de soude  
  • Parcellisez un mélange de purin de bardane ou d’ortie 
  • Réduisez la concentration de plantes, le mildiou apprécie la proximité de diverses plantes  
  • Taillez les choux affectés  
  • Effectuez une rotation des cultures 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *