Qu’est ce qu’une graine ?

La graine est un objet de fascination et de questionnement depuis des milliers d’années. Elle est le fruit de la création d’une multitude d’êtres vivants de toutes tailles et de toutes espèces. Mais qu’en savons-nous vraiment d’elle ? Dans notre série d’article sur quel type de graines choisir pour son potager, on revient au aujourd’hui au source. Découvrons brièvement le fonctionnement complexe et vital d’une semence. Bienvenue au pays des graines. 

L’origine de la graine 

« Ne juge pas chaque jour à la récolte que tu fais mais aux graines que tu sèmes ». Par ces mots Robert Louis Stevenson, inspirateur en chef de Dr. Jonquille & Mr. Ail, soulignait toute l’importance de la graine dans la propagation des bonnes pratiques essentielles et durables. La graine est en effet le véhicule de reproduction de la plupart des végétaux, leur permettant de survivre et de se propager dans des conditions parfois défavorables.  

La plupart des plantes à graines sont des plantes à fleurs (angiospermes). Les angiospermes sont constituées d’un système mâle composé d’étamines et d’un système femelle nommé pistil. Le phénomène de reproduction se désigne par le terme de “pollinisation”, processus par lequel le pollen contenu dans les étamines est transféré vers les organes femelles (stigmates) 

Toutes les plantes ne produisent pas nécessairement des graines, les fougères et les mousses par exemple se reproduisent par des spores. 

La composition de la graine  

Une graine semble à première vue inerte, dénuée de vie. Or sous sa carapace, le tégument dévoile une composition complexe, subtile et fascinante ! On vous détaille le palmarès des éléments les plus remarquables : 

  • La graine est composée d’un embryon interne constitué à son tour de cellules essentielles à sa germination. Chacune de ces cellules détiennent un rôle. Certaines se développeront en feuilles, d’autres en tiges et quelques-unes en racines. 
  • On retrouve également l’endosperme, un tissu nutritif entourant l’embryon fournissant des forces à la future plantule au stade initial de germination  
  • Il faut également retenir la présence de cotylédons, les premières feuilles qui apparaissent après germination. Ils sont généralement déjà présents dans la graine avant la germination. Les cotylédons assurent, comme l’endosperme, force et croissance pendant la levée. 

Le développement de la graine 

La germination dure 1 à 2 semaines, bien qu’on observe des cas particuliers. Les graines de pivoine par exemple peuvent prendre plusieurs mois voire une année entière à germer. Garder donc votre calme et votre émerveillement d’enfant, on vous décrit les différents facteurs à prendre en compte dans ce processus passionnant : 

  • La température. Les températures de germination varient, mais sont souvent supérieures aux températures de cultures des plantes cultivées. La température idéale pour faire germer des tomates se situe entre 20 et 22 °C alors que les laitues germent de 7 à 18 °C.  
  • L’humidité. S’engorgeant d’eau, la graine gonfle. Par une prise de masse se déclenche alors le processus de germination.  
  • La lumière. La germination s’effectue généralement dans l’obscurité mais, une fois que la plantule apparaît, l’intensité de la lumière devient un facteur majeur de la réussite des semis.  
germination graine - blog - djma

Le cycle de vie des graines 

Les plantes produisent paradoxalement plus de graines lorsqu’elles perdent en vigueur, lorsqu’elles se sentent mourir et déploient toutes leurs forces dans la bataille pour perdurer par procuration. C’est dans cette perspective que les plantes « stressées » montent en graines lorsqu’elles ont trop chaud ou trop soif, comme les épinards, les laitues et la coriandre. 

Une fois récoltées, les semences ont besoin de se mettre dans une forme de dormance pour maximiser leurs chances de survie. C’est pourquoi il est important de limiter la confrontation aux facteurs situés ci-dessous comme les variations de température, l’humidité et l’exposition à la lumière. 

La graine est donc bien plus qu’une simple petite entité ! De sa formation au sein d’une fleur à sa dispersion en passant par la pollinisation, elle symbolise le potentiel de la vie végétale. En comprenant le cycle de vie des graines, les jardiniers peuvent mieux apprécier la complexité des cultures et des écosystèmes et optimiser leurs chances de succès ! Bon jardinage, et surtout bon voyage !  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *