Qu’est-ce qu’une graine bio ?

C’est une question dont tout le monde pense spontanément connaître la réponse : « ben c’est une graine, qu’elle est bio quoi… ». Puis, quand on y réfléchit, nos pensées balbutient. Mais finalement qu’est-ce qui fait qu’une graine soit bio et pourquoi choisir des graines bio plutôt que des graines conventionnelles ?

Une histoire de méthode : l’agriculture biologique

L’histoire est finalement assez simple :  une graine, pour qu’elle soit bio, doit être issue d’une plante qui a été produite en respectant des principes de l’agriculture biologique. Un rapide coup d’œil sur Wikipédia nous indique que l’agriculture biologique « est une méthode de production agricole qui exclut le recours à la plupart des produits chimiques de synthèse, utilisés notamment par l’agriculture industrielle et intensive depuis le début du XXe siècle, les organismes génétiquement modifiés par transgénèse, et la conservation des cultures par irradiation. ». Si cette dernière respecte certains critères de production et que le producteur souhaite faire la démarche administrative, la graine peut également être labellisée par le standard européen « Agriculture Biologique », ou AB.

Une graine pour qu’elle soit bio doit donc être issue d’une plante qui a poursuivi son développement en puisant dans les ressources naturelles disponibles ou mises à disposition (par un jardinier par exemple) dans son environnement, sans l’apport de produits phytosanitaires (pesticides, fongicides, herbicides, etc.). Toute seule, ou presque, comme une grande !

Une histoire de lignée : la graine de la graine

Pour boucler la boucle, la graine dont est issue la plante qui produira la graine bio doit également naître d’une plante bio (vous nous suivez ?) !

Pour reprendre les termes beaucoup plus clairs de l’ITAB (l’Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation Biologique), la plante mère de la graine doit avoir été cultivée conformément aux règles de l’agriculture biologique pendant au moins une génération ou, s’il s’agit de cultures pérennes, deux saisons de végétation.

Si la plante qui produit la graine n’est pas elle-même issue d’une graine bio, alors la graine qu’elle produira ne le saura pas non plus. C’est donc bien une histoire de lignée, presque royale. Seule l’héritière d’une graine bio peut en porter le titre.

L’agriculture biologique ne se résume donc pas seulement aux méthodes de cultures que l’on emploie dans son potager, mais également à ce qu’on y fait pousser !

Une histoire de traités : des graines à l’état naturel

En plus d’être issue d’une plante cultivée en agriculture biologique, les graines pour qu’elles puissent s’enorgueillir de l’appellation bio ne doivent pas être traitées au moyen de produit chimique après la récolte. En effet, afin d’améliorer leur conservation et de les protéger contre certaines maladies et parasites durant le transport et le stockage, les graines conventionnelles souvent sont traitées avec des produits phytosanitaires. Que nenni pour les graines bio qui ne subissent aucun traitement synthétique ou chimique !

Une histoire d’enfant gâté : des graines de meilleure qualité

Oui, les graines bio sont plus robustes et résistantes aussi bien en ce qui concerne leur conservation que lors de leur développement !

Les graines conventionnelles souffrent, si vous nous permettez le raccourci, du syndrome de l’enfant (trop) gâté. Ces dernières sont issues de plantes qui, dès leur plus jeune âge, se sont vu dorlotées, chouchoutées, protégées de leur environnement par un arsenal d’additifs, néfastes pour leur environnement, mais qui les amèneront à l’âge adulte en leur garantissant un effort minimum. Ceci s’en ressentira sur leur progéniture qui au moindre obstacle, n’auront pas acquis les repères et outils nécessaires pour survivre et devront souvent s’en remettre aux mêmes méthodes chimiques dont leurs parents ont bénéficié pour survivre.

La plante mère de la graine bio elle, n’a reçu dans son « starter pack » que de l’amour et de l’eau fraîche (et parfois un peu d’engrais naturel). Elle a donc dû puiser dans les ressources que lui offrait son environnement et le soutien de sa communauté (voir notre article sur le compagnonnage et la permaculture) pour se développer. Elle en ressort plus forte et robuste et transmettra ses traits de caractère à sa descendance !

Bourdieu crierait à la « reproduction sociale ». Certes le raccourci est bancal et critiquable en de nombreux points, mais la métaphore était trop belle…

De manière plus concrète et moins métaphorique, les plantes mères des graines et semences bio, ayant dû se développer de manière naturelle en puisant les ressources à disposition dans leur environnement, sont plus robustes et résistantes et produiront des graines avec les mêmes attraits ! Elles résisteront notamment mieux au stockage et au transport. Leur taux de germination seront également bien meilleurs. Finalement, elles donneront naissance à des plantes naturellement plus résistantes et beaucoup moins exigeantes.

Pour finir, et nous en sommes également convaincus même si les goûts et les couleurs restent subjectifs, les graines bio donneront également des fruits et légumes de bien meilleures qualités gustatives !

Un commentaire sur “Qu’est-ce qu’une graine bio ?

  • MAthieu

    Il suffit de voir les résultats de Pascal Poot pour vite comprendre l’importance de la lignée d’une plante. Ses vidéos sont hyper impressionnantes

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *