Qu’est-ce qu’une graine hybride F1 ?

Lorsque vous explorez le monde des semences pour votre jardin, vous rencontrez inévitablement le terme “graine hybride F1”. Cependant, derrière cette appellation se cachent des aspects complexes et des considérations particulières. Dans notre série d’article sur quel type de graines choisir pour son potager on vous parle aujourd’hui des graines hybrides F1. Plante avec toutes les qualités ? Liberté de semer ? On vous explique tout ! 

Le phénomène d’hybridation

Une graine hybride, comme son nom l’indique fait appel au phénomène d’hybridation. À l’origine, l’hybridation résulte d’un croisement naturel entre les plantes de la même espèce, mais de variétés distinctes. Les plantes allogames, de leur petit nom, disposent de gamètes mâles et femelles qui proviennent soit de fleurs issues de deux plants différents (comme l’asperge) ou de fleurs sur le même pied (comme le maïs). On parle alors de pollinisation croisée. Les graines issues de cette reproduction sont appelées hybrides. Ces hybrides peuvent présenter des caractéristiques légèrement différentes de leurs parents, qui si elles sont isolées (par l’évolution naturelle ou de la main de l’homme), peuvent constituer une nouvelle variété à part entière.

La graine F1, une hybride particulière 

Le cas de l’hybride F1 est un peu différent. Ici, le semencier va sélectionner deux variétés dites de lignées pures, choisies pour des caractéristiques précises (fruit plus gros, meilleure résistance aux ravageurs…). Il va ensuite croiser ces deux lignées pures dans le but d’obtenir une toute nouvelle variété qui hérite des caractéristiques de ses parents. Cette nouvelle variété est appelée hybride Fille 1 (fille de première génération).

Qu’est-ce qu’une lignée pure ?

Une graine de lignée dite “pure” est une variété qui a été sélectionnée sur plusieurs générations afin d’obtenir des spécimens avec des traits recherchés. Cette sélection assure que chaque plante d’une lignée pure possède 2 allèles identiques sur le même gène. Pour faire simple, sur le gène couleur, une lignée pure aurait 2 fois la couleur “jaune” et la fleur sera jaune à coup sûr.

Avec des parents de lignées pures dont on connaît parfaitement les gènes, on peut alors créer une génération F1 dont on connaît à coup sûr la composition génétique. Elle aura une version du gène de son père et une version du gène de sa mère.

Attention, cette méthode est différente des OGM. Il ne s’agit pas ici de modifier l’ADN des plantes pour introduire ou manipuler le gène souhaité, mais seulement d’en faire la sélection par hybridation. 

selection-hybride-blog-djma

Une plante super performante  

L’objectif principal de l’hybridation F1 est de sélectionner les attraits de chacun de ses parents pour en faire ressortir la caractéristique recherchée. Pour imager grossièrement le processus : si le parent 1 fait des petits fruits résistant au froid et que le parent 2 produit de gros fruits faibles au froid, l’hybride F1 aura des fruits gros ET résistants au froid. De nombreuses caractéristiques peuvent être sélectionnées par ce biais : taille du fruit, rendement, résistance au climat ou aux ravageurs ou même encore le goût !

Les graines hybrides présentent également l’avantage d’être uniformes puisqu’elles possèdent exactement le même patrimoine génétique. Chaque plante issue de ces semences est semblable à l’autre. Cette garantie d’homogénéité est très avantageuse pour les professionnels. Les plants poussent à la même vitesse, ont besoin du même traitement, et arrivent à maturation au même moment, ce qui facilite grandement les récoltes.

L’effet hétérosis

La plante issue d’une graine F1 bénéficie d’un grand brassage génétique dû à ses parents de variétés très différentes, elle récolte ainsi le meilleur de leurs 2 génomes. On appelle cela, l’effet hétérosis ou vigueur hybride. Ce brassage, en offrant 2 allèles différents sur un même gène, permet de ne pas être vulnérable aux mêmes menaces que ses parents. Entre autres, l’effet hétérosis peut rendre les plantes plus résistantes aux maladies et au climat ou leur donner une croissance plus vigoureuse ou plus précoce.

Des variétés instables 

Si les plantes issues de graines hybrides F1 ne sont pas stériles, leur génome ne se transmet pas avec stabilité. Ce qui veut dire que les plantes F2 (deuxième génération), perdent les caractéristiques de leur parent F1. Certains retrouveront les gènes des lignées pures, d’autres encore présenteront de tous nouveaux traits et une poignée seulement restera comme l’hybride F1.

De plus l’effet hétérosis ne se transmet pas aux générations successives puisqu’il se manifeste lors du croisement de deux lignées pures. Ces deux problèmes en entraînent un troisième.

Ces deux problèmes en entraînent un troisième. La descendance des hybrides F1 donnant des plantes aux caractéristiques très aléatoires. Le jardinier ou l’agriculteur ou le jardinier sera contraint de racheter à chaque saison son lot de semences F1.

Ce phénomène de dépendance peut être anodin pour le jardinier occasionnel, mais extrêmement contraignant et onéreux pour l’agriculteur professionnel.

La perte diversité génétique  

Dans un monde porté par la performance et le productivisme, les semences hybrides F1 présentent de vrais avantages uniformité des cultures, résistance aux maladies, etc.. Ces atouts sont très intéressants pour la culture à grande échelle.

Mais leur caractère instable, contraint les agriculteurs et jardiniers à racheter perpétuellement leur semence et créer un phénomène de dépendance face aux semenciers.

Et finalement, l’effet le plus pernicieux se retrouve dans la perte de diversité génétique des végétaux. Dans la nature, les croisements apparaissent spontanément et offrent une large variété de gènes différents au sein d’une population. Les hybrides F1 mettent à mal cette richesse en abondant le marché des variétés qui ne sont pas vouées à évoluer avec leurs écosystèmes, mais à répondre aux besoins d’une agriculture intensive.

Mais que faire si on cherche des alternatives aux graines F1 ? Premièrement, pas de panique, la mention HF1 est obligatoires pour toute semence hybride F1. Vous ne risquez donc pas d’en acheter par erreur.

Vous pouvez également vous tournez vers des semences dites paysannes ou anciennes, bio et reproductibles garantes de la diversité génétiques des espèces et produites dans le respect des écosystèmes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *