Comment semer la mâche ?

Légume facile à préparer et à consommer, la mâche est cultivée depuis le XVIe siècle en France, principalement sur les bords de Loire. Sa saveur douce et tendre et ses belles couleurs vertes en font un incontournable des tables à manger françaises. Ses apports nutritionnels ne la feront d’ailleurs pas non plus rougir : bêta-carotène, oméga 3, vitamine A, vitamine C, minéraux et oligo-éléments, elle tiendrait plus de la potion magique que de la salade ! Peu calorique, elle vous permettra également de pallier aux excès de l’été !

Mais avant d’en profiter, faut-il encore la cultiver ! Ne mâchons pas nos mots, même si le semis peut être un peu délicat, il est à la portée de tous jardiniers ! Venez, on vous explique tout.

Période de semis

La mâche est l’un des légumes les plus cultivé à l’automne et en hiver. Elle supporte très bien le froid et se sème de la fin du mois d’août jusqu’au mois d’octobre, même si certaines variétés se sèment dès le mois de janvier.

Exposition

La mâche se plait à la mi-ombre, voir directement exposée au soleil si vous habitez dans une région ou les fortes chaleurs ne sont pas à craindre.

Type de sol

La mâche aime les sols légers, c’est-à-dire bien aérés, frais et légèrement argileux. Attention cependant, la mâche n’apprécie pas la croute qui peut se former sur la surface de la terre. Préparez- en la binant ou ratissant superficiellement, c’est-à-dire en griffant la surface sur maximum 2 à 3 cm. Cela aura pour effet de casser la croute et de mieux laisser passer l’humidité, votre germination en sera bien meilleure. Ne binez pas trop profond pour de pas détruire les organismes vivants sous terre et indispensables à la biodiversité.

Si votre sol est trop « labouré » ou ameublit, n’hésitez pas à bien le tasser avec ce que vous avez sous la main (planche de bois, vos mains, vos pieds…) avant de le ratisser légèrement.

Notez que la mâche se sème également très bien en pot ou en jardinière sur votre balcon ou votre terrasse !

Semis de la mâche

La mâche se sème très bien à la volée ou en sillons. Pour un semis en sillon, tracez des lignes d’environ 2 cm de profondeur, que vous espacerez de 20 cm. Semez quelques graines (entre 2 et 4) tous les 10 cm le long du sillon.

Pour un semi à la volée, saupoudrez les graines sur votre surface de culture de manière homogène. Commencez par les bords puis revenez vers le centre.

Une fois vos graines disposées sur le sol ou dans vos sillons, recouvrez-les d’une fine couche de terre. Quelques millimètres suffisent.

Tassez le tout légèrement avec vos mains, le dos de votre râteau ou une planchette, pour bien fixer les graines au sol et éviter toute dispersion. Enfin, arrosez généreusement, en pluie fine pour ne pas déterrer les graines.

Si vous semez tôt dans la saison, vous pouvez également disposez des caissettes en bois retournées au dessus de vos semis pour protéger vos jeunes pousses des brûlures du soleil.

La mâche ne se conservant pas très longtemps une fois cueillie, n’hésitez pas à espacer vos semis d’une 10aine de jours, pour avoir de la mâche fraiche toute la saison !

Entretien de la mâche

La mâche est une plante peu capricieuse une fois levée. Veillez simplement à retirer les herbes envahissantes de temps à autre et paillez vos pieds une fois que ceux-ci se parent de quelques feuilles bien développées. Le fait de pailler conservera l’humidité et la fraîcheur du sol.

Si nécessaire (pour ceux ayant semé à la volée par exemple), éclaircissez vos pieds, c’est-à-dire, ne conservez que les plus beaux en les espaçant tous les 10 cm environ, et replanter les pieds retirés ailleurs dans votre jardin ou en pot !

Récolte de la mâche

Finalement, récoltez vos mâches avant qu’elles ne montent en fleur et au fur et à mesure de vos besoins. A consommer rapidement !

La mâche et le compagnonnage

Pour assurer à la mâche un environnement idéal, placez-la à côté de ses plus fidèles acolytes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *