Top 10 des meilleures courges

Qui a dit que ça n’était pas la saison des courges ? Très populaires à Halloween, elles se consomment certes plutôt en automne, mais la condition pour récolter vos plus belles courges en octobre, c’est de s’y prendre maintenant ! Et pour ça, quoi de mieux qu’un guide pour devenir le ou la pro des variétés de la courge.

La courge peut prendre énormément d’aspects différents et souvent originaux, ce qui en fait un domaine vaste et plein de possibilités, pouvant aller jusqu’aux concours de courges. (Vous ne me croyez pas ? Rendez-vous à la fin de l’article, preuve à l’appui !).

Introduites en Europe au 16e siècle par les conquistadors espagnols, les courges se sont en effet beaucoup développées depuis et ont connu plusieurs croisements, donnant de nombreuses espèces différentes qu’on va vous apprendre à identifier dans cet article. Chez Dr. Jonquille & Mr. Ail, sans aller jusqu’au concours de courge, on vous propose d’apprendre à les connaître un peu mieux et à les différencier à travers ce petit guide.

Les incontournables

Comment ne pas commencer ce top par la plus connue des courges, la star de l’été :

1. La Courgette

Tellement répandue dans notre alimentation, il est difficile de croire que la consommation de courgettes n’est apparue que très récemment en France. Et pourtant, elles sont arrivées dans nos assiettes il y a seulement quarante ans et ont par la suite connu un grand succès depuis les années 80. Ces petits légumes légers et faciles à cuisiner sont d’ailleurs des courges que l’on aurait pris l’habitude de manger à l’état immature. Oui oui, la courgette est en fait… une courge pas mûre !

2. Le Butternut (ou doubeurre en français)

Il doit son nom aux notes de beurre que dégage sa chair quand on la déguste. Disparu de notre alimentation pendant un long moment, le butternut, qui fait d’ailleurs partie des légumes oubliés , revient sur le devant de la scène grâce à sa saveur douce et sucrée, idéale pour les soupes et potages.
Petite astuce : plus la teinte de la chair est orangée, plus elle est riche en vitamine A.

3. La Citrouille

Véritable emblème d’Halloween, elle est souvent confondue avec le potiron. (D’ailleurs, la citrouille qui se transforme en carrosse dans Cendrillon est en fait un potiron !) Pourtant, les deux courges se différencient tant par leur forme, que par la couleur de leur peau et leur chair. La citrouille est sphérique ou en forme d’œuf, toujours orange, et sa chair est plus filandreuse et moins sucrée que celle du potiron.

4. Le Potiron

Le potiron, quant à lui, a une forme légèrement aplatie et peut être de couleur vert foncé, jaune, rouge vif, ou encore bleu-gris, et sa chair est plus savoureuse que celle de la citrouille.

Mais le potiron peut aussi surprendre par ses différentes variétés toutes plus originales les unes que les autres. C’est le cas par exemple du potiron galeux d’Eysine, qui porte un nom bien représentatif de son apparence peu flatteuse. Mais attention à ne pas s’arrêter à son physique, vous risqueriez de passer à côté d’une bonne surprise ! Car le potiron galeux d’Eysines cache bien son jeu : les défauts de sa peau n’altèrent en rien la qualité de sa chair, tendre et parfumée, qui n’attend plus que vous pour la découvrir.

5. Le Potimarron

Egalement à ne pas confondre avec le potiron qui lui ressemble tant par l’allure que par le nom ! Le potimarron a d’ailleurs été créé au Japon à partir du potiron américain. Sa plus grande différence avec le potiron est sa taille et sa forme : il est plus petit que le potiron, et sa forme se rapproche de celle d’une poire. Tout comme le butternut et son goût de beurre, le nom du potimarron serait lié à son goût de châtaigne.

Les courges les plus surprenantes

Après les courges « classiques », on vous a sélectionné quelques courges toutes les plus curieuses les unes que les autres, qui sauront faire la différence dans votre potager.

6. La Courge Spaghetti

Sa particularité : comme son nom l’indique, sa chair, qui se détache à la fourchette après cuisson, forme des fils ressemblant étrangement à des spaghettis. On peut donc la consommer de la même manière que les pâtes, avec une sauce à spaghettis, ou encore froid avec une sauce crudités.

7. Le Turban d’Aladin

(Ou potiron turban ou potiron bonnet turc ou turban turc…) : tant de noms pour le giraumon. Cette courge doit ses surnoms à sa drôle de forme, qui la distingue particulièrement des autres courges. Derrière son aspect peu esthétique, se cache une chair au goût parfumé, doux, sucré et aux légères saveurs de noisettes.

8. Le bonnet-de-prêtre

Ou bonnet d’électeur, ou pâtisson de son vrai nom, doit lui aussi ses nombreux surnoms à sa forme si particulière, comparable à celle d’un béret. Lui aussi de la famille des légumes oubliés, il a un goût légèrement sucré et proche de l’artichaut, qui lui doit d’ailleurs son autre surnom « artichaut d’Espagne ».

9. Le Potiron Bleu de Hongrie

Sûrement loin d’être la plus commune des courges, le potiron bleu de Hongrie a bien sa place dans ce top 10 pour la couleur de sa peau surprenante et sa chair orange, douce et sucrée qui mérite d’être testée. Polyvalent en cuisine, le potiron bleu de Hongrie apportera de l’originalité à vos plats et fera une excellente base pour vos recettes de soupes, purées, gratins, etc.

10. La Courge Patidou

On finit ce top 10 avec la courge patidou (ou sweet dumpling en anglais), encore peu connue en Europe, mais pourtant aussi délicieuse que décorative. Souvent utilisé en déco pour son apparence particulière, le patidou est aussi et surtout un excellent ingrédient pour vos recettes avec son goût proche de la châtaigne ou de la noisette. Sa particularité ? Il peut se manger avec la peau !

En outre, si vous cherchiez à diversifier votre potager, les courges ont de quoi vous donner du fil à retordre. Si vous souhaitez cultiver et récolter des courges pour cet automne, le printemps est la période idéale pour les semis qui vous assureront de super récoltes entre août et octobre.

Chose promise, chose due :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.