Culture de la tomate : semis, entretien et récolte

La tomate fait l’objet de vif débat dans la sphère sociale depuis plusieurs années. Un manque de saveurs lié à la modification génétique, des méthodes de culture usant de produits toxiques … De nombreuses caractéristiques qui limitent notre choix dans les supermarchés. Alors, pourquoi ne pas en semer chez soi ? Focus sur la culture de la tomate au potager. 

Histoire de la tomate  

Connaissez-vous l’origine de la tomate ? La fameuse Pomodoro trouve son histoire dans les jardins mexicains. Considérée comme incomestible, il faut attendre la capture d’un colon espagnol puis de sa déportation à Séville pour que la pomme d’or soit admise dans la cuisine mondiale.  

Depuis, la tomate s’est intégrée dans nos sociétés de façon exponentielle. Une forte demande qui amène à une modification génétique favorisant le rendement. Des expériences scientifiques qui détériorent parfois la valeur gustative du légume préféré des Français. 

Découvrez en détail l’histoire de la tomate et son acclimatation en France ! 

Les meilleures tomates à cultiver

Une chose est sûre, dans l’univers des tomates au potager, vous n’avez que l’embarras du choix ! Charnues, juteuses, cerises, vertes, noires, etc. Il y en a pour tous les goûts ! Le choix des variétés de tomates dépendra :

  • de votre place, vous privilégierez les tomates de petit calibre, comme les tomates cerise, pour une culture en balcon par exemple.
  • de votre niveau, même si la culture des tomates est relativement simple, certaines variétés, comme la Rose de Berne sont réputées plus résistantes aux maladies et donc plus facile à cultiver.
  • de votre patience, certaines variétés hâtives (qui produit ses fruits plus rapidement), comme la tomate Gregori Altaï, conviendront mieux aux jardiniers impatients.
  • du nombre de bouches à nourrir : certaines variétés de tomates productives, comme la Andine Cornue, vous donneront de bons rendements et rempliront les assiettes pendant la saison
  • de vos envies, et là… Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. On vous a quand même concocté notre top 10 des meilleures tomates à cultiver, pour vous aiguiller !

Si vous ne savez pas laquelle choisir, n’hésitez pas à cultiver différentes variétés pour affûter votre technique et découvrir celles qui vous feront fondre !

Semer tomate - Blog - djma

Semer la tomate 

On arrive sur la partie plus touchy où la planification et le choix des variétés doivent s’établir. Pour étaler vos récoltes de tomates, le Dr Jonquille vous divulgue les informations clés :  

  • Les hâtives qui atteignent une maturation en début de saison. Avec comme exemple, la délicieuse « Marmande » 
  • Les précoces qui se distinguent par un cycle de végétation court (55-70 jours après plantation)  
  • Les mi-saisons, une variété incontournable pour les vacances estivales avec la Poire jaune ou la Noire de Crimée.  
  • Les tardives qui vous donneront un peu de mélancolie face à l’achèvement de l’été. Vous pourrez déguster les fameuses « Cœur de bœuf » et autres tomates charnues. 

Pour choisir vos graines, laissez-vous guider par vos goûts tout en pensant au nombre de gourmands à nourrir !  

Découvrez en détail quand et comment semer les différentes variétés de tomates ! 

Semer tomate - Blog - djma

Le repiquage au potager : quand, où et comment ?  

Le repiquage, étape qui en effraie plus d’un ! Pour effectuer une action avec plus de patience et de sagesse, il est parfois utile de comprendre pourquoi nous le faisons. Pourquoi transplanter la tomate ?  

La tomate provient d’un climat chaud, de fait, l’acclimatation dans un sol plus frais doit se faire par une situation de « stress » pour la plante. Ainsi, en repiquant la tomate en pleine terre, le végétal accélère son extension racinaire par réflexe d’autodéfense. Stratégique n’est-ce pas ?  

Sous nos conseils il n’y a plus de quoi rougir, Dr Jonquille et Mr Ail vous accompagne. Découvrez quand et comment repiquer vos plants de tomates au potager, mais avant cela vous devrez déterminer l’emplacement : 

  • Sélectionnez une parcelle où le sol est profond (+40 cm en hors-sol) et riche 
  • Nourrissez votre sol en y ajoutant terreau et compost 
  • Formez une butte pour y implanter vos plants 

Retroussez vos manches et laissez-vous guider par nos experts afin de réussir au mieux le repiquage de vos tomates !  

Repiquage tomate - Blog - djma

Entretien de la tomate 

Une fois intégré à votre jardin, vous devez assurer l’adaptation de vos pieds de tomates. Pour cela, plusieurs gestes sont à appliquer :  

  • Un arrosage partiel et contrôlé  
  • La taille du pied : effeuillage, pinçage, étêtage 
  • Repérez et traitez naturellement les maladies et ravageurs de la tomate avec des astuces et produits biologiques, tels que la décoction de prêle ou le purin d’ortie 

Découvrez les gestes à appliquer pour assurer la l’entretien des plants de tomates au potager. Petit bonus, sous les précieux conseils de Dr Jonquille, découvrez comment bouturer les gourmands des tomates ! 

Entretien tomate - Blog -djma

Maladies et nuisibles de la tomate

L’entretien passe également par la surveillance sanitaire ! La tomate peut être sensible face à quelques maladies et nuisibles. Afin de protéger au mieux votre parcelle, nous vous dévoilons les gestes à adopter durant sa culture.

Prenons l’exemple de l’anthracnose, un champignon parasite qui se développe souvent suite à un arrosage trop important. On le reconnaît par l’apparition de taches noires ou brunes sur le fruit.

  • Pulvérisez une décoction de prêle
  • Nettoyez le sol des feuilles mortes pour éviter toute propagation
  • Supprimez les tomates contaminées
  • Désinfectez vos ustensiles de jardinage à l’aide de vinaigre à 10%

Consultez notre article afin de reconnaître et agir face aux maladies de la tomate (mildiou, éclatement de tomate…) et aux nuisibles (pucerons, altises).

5 types de tomates à récolter 

Vous récolterez en fonction des variétés, des cycles de croissance des tomates plantées et de votre localisation géographique. Alors, selon les graines ou les plants que vous avez cultivés, vous aurez à organiser vos récoltes en fonction de leur type.  

  • Type hâtif : mi-juillet à octobre 
  • Type précoce : mi-juillet à début août 
  • Type mi-saison : fin juillet à fin août  
  • Type tardif : mi-août à fin septembre 

Pour plus de précisions sur les variétés, consultez notre article retraçant les étapes de la récolte de la tomate ! 

Récolte tomate - Blog - djma

Le compagnonnage

Avoir un espace qui convient à chaque plante est essentiel au potager. Cela garantit prospérité, équilibre, organisation et productivité dans vos cultures. La tomate provient de la famille des solanacées. Vous ne pourrez assembler vos tomates à d’autres variétés de solanacées, tel que :

  • Poivron
  • Aubergine

Voici quelques plantes favorables à une association :

  • Poireau
  • Œillet d’Inde
  • Basilic
  • Radis

Suivez chaque étape pour réussir votre culture de tomates et voir votre potager s’épanouir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *