L’oignon : semis, culture et récolte

Grâce à nos diverses variétés d’oignons, relever vos plats n’est plus qu’un jeu d’enfant. Qu’il s’agisse du Blanc de Lisbonne, du Jaune Dorata di Parma, du Rouge de Genève ou encore du Jaune de Stuttgart, l’oignon est un indispensable de la cuisine et du jardin ! Apprenez à le semer, à le cultiver, et à le récolter.

En bref…

  • Sol : meuble, léger, bien drainé
  • Exposition : soleil
  • Espacement : 10 à 15 cm entre les plants
  • Semis : février à avril/août à septembre selon la variété
  • Récolte : juin à septembre/avril à août

Propriétés de l’oignon

L’oignon possède de nombreuses vertus : riche en vitamines A et C, il est efficace en prévention des maladies cardiovasculaires et des cancers. Plein de fibres, il favorise le transit et élimine le “mauvais cholestérol”. Peu calorique, il a un fort pouvoir antioxydant et est source de minéraux et de composés sulfurés.

Les usages de l’oignon

L’oignon se consomme à toutes les sauces ! Vous pouvez le consommer cru (en salade, en vinaigrette) ou bien cuit (farci, rôti, caramélisé, en gratin…). Il accompagne tous vos plats à merveille, des pâtes en sauce, à la pizza, en passant par le hamburger. Un délice !

L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail
L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail
L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

Semis de l’oignon

L’oignon est vraiment très simple à cultiver et demande peu d’entretien ! Cependant, les oignons ne se sèment pas tous en même temps. En effet, les périodes de semis diffèrent en fonction de la couleur de l’oignon.

  • Les oignons blancs se sèment en fin d’été.
  • Les oignons jaunes se sèment de mi-février à fin mars.
  • Les oignons rouges se sèment au printemps.

Préparez votre terre

Retournez gentiment la surface de votre terre afin de l’oxygéner et de la mélanger. On vous propose d’utiliser une grelinette ou une griffe de jardin. La grelinette propose un travail du sol plus doux que celui d’une bêche et préservera sa biodiversité (vers de terre et autres micro-organismes).

Semez

  • Creusez des sillons de 2 à 3 cm de profondeur en veillant les espacer d’environ 30 cm
  • Disposez une graine d’oignon dans les sillons tous les 5 cm environ
  • Rabattez la terre pour recouvrir les graines
  • Tassez légèrement pour fixer les graines au sol et éviter toute dispersion lors de l’arrosage
  • Arrosez en pluie fine sans noyer les sillons
L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

Plantez l’oignon

Préparez votre terre

Retournez gentiment ou ratissez la surface de votre terre afin de l’oxygéner et de la mélanger. La grelinette propose un travail du sol plus doux que celui d’une bêche et préservera sa biodiversité (vers de terre et autres micro-organismes). Tracez des sillons (des belles lignes droites) de 3 cm de profondeur pour accueillir les bulbilles (les petits oignons).

Plantez

  • Placez une bulbille tous les 10 à 15 cm dans vos sillons la “tête” vers le haut.
  • Recouvrez les plants de terre jusqu’à la base
  • Tassez légèrement. Cela permet à vos bulbilles d’avoir une terre plus compacte qui restera humide.
  • Arrosez généreusement
L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

Entretien de l’oignon

Il n’y a pas plus facile que l’oignon à entretenir ! Ils n’ont pas besoin de grand chose pour vous régaler, si ce n’est de la patience. En effet, l’oignon peut mettre jusqu’à 25 jours à lever, ne vous inquiétez pas.

Éclaircissez

Une fois que vos oignons atteignent environ 5 cm, supprimez les plants les plus fragiles afin de ne garder qu’un oignon tous les 15 cm. Ceci va permettre aux bulbes d’avoir l’espace nécessaire pour se développer. Les oignons que vous aurez retirés peuvent être replantés à un autre endroit.

Arrosez

Les oignons sont peu gourmands en eau et ne s’arrosent que par temps de sécheresse !

Retirez les herbes envahissantes

Pensez à retirer les herbes envahissantes quand celles-ci apparaissent.

L'oignon : semis, culture, et récolte - Blog - Dr. Jonquille & Mr. Ail

Récolte de l’oignon

Oignons de couleurs

Les oignons de couleurs se récoltent lorsque les feuilles sont complètement sèches et fanées entre juillet et août au fur et à mesure de vos besoins ou à maturité complète.

Oignons blancs

Les oignons blancs se récoltent plus jeunes, à partir du mois de mai au fur et à mesure de vos besoins.

Les maladies de l’oignon

L’oignon est sensible au mildiou et à la rouille.

Le mildiou est une maladie due à un champignon qui se développe dans les environnements humides et doux. Le développement de ce champignon se caractérise par de petites taches brunes qui se forment sur les feuilles puis s’agrandissent avant de contaminer et d’assécher toute la plante qui finira par mourir si rien n’est fait. Afin de stopper la propagation du mildiou, soyez réactif. Dès les premières apparitions, nous vous proposons 2 solutions :

  • Préparez une décoction à l’ail
  • Préparez une solution à base de bicarbonate

La rouille est une maladie très répandue et bien connue des jardiniers. Elle est due à certains types de champignon et se caractérise par l’apparition de tâches généralement orangées ou « rouillées » (elle peut également avoir la couleur jaune, marron voir blanche) sur la partie supérieure des feuilles et sur les tiges. Cette maladie affaiblie la plante et peut aller jusqu’à la faire mourir si elle se développe trop. Pour la contrer :

  • Préparez un purin d’ortie
  • Éclaircissez vos plants

Les ravageurs du chou-fleur

L’oignon craint les thrips, la noctuelle, la larve du taupin et la mouche mineuse du poireau.

Les thrips sont de petits insectes de quelques mm (1 à 2 mm, plus petits que les pucerons) difficiles à déceler à l’œil nu. Même si leurs dégâts sont le plus souvent anecdotiques, en grand nombre ils peuvent nuire à vos récoltes. Vous repérerez leur présence aux petites taches grises qui apparaissent sur les feuilles avant que les feuilles, les fleurs et les fruits se déforment et ne s’assèchent. Pour lutter contre la propagation des thrips, nous vous proposons deux solutions :

  • Préparez une solution de savon noir
  • Concoctez une décoction d’ail

La Noctuelle est un vers gris qui avant de devenir un papillon de nuit se délecte des racines, des tiges et parfois des feuilles des plantes. Elle sévit le plus souvent sous terre. Trois solutions possibles :

  • Retirez-les à la main
  • Attirez ses prédateurs
  • Préparez une décoction de pyrèthre

La larve de taupin est une larve issue d’un petit coléoptère mesure est de couleur brune ou bronze et mesure environ 3 cm. Elle reste jusqu’à 4 ans au stade de larve et grignote les racines des plantes, avec une petite préférence pour les tubercules. Heureusement, il existe plusieurs méthodes pour ralentir la propagation de la larve de taupin :

  • Concoctez un purin de fougère
  • Piégez les larves
  • Attirez ses prédateurs

Enfin, les mouches mineuses du poireau sont des larves de moucherons qui creusent des galeries ou des “mines” dans les feuilles des poireaux et oignons pour se nourrir. Elles sévissent là où elles ont été pondues. De couleur brune, elles ne mesurent que quelques millimètres (1,5 à 3 mm). Vous reconnaitrez leur présence grâce aux tracés (galeries) blanches qu’elles laissent apparaitre sur vos feuilles, au jaunissement et à la forme des feuilles qui vont s’entortiller. Pour les contrer :

  • Préparez une décoction d’ail
  • Coupez les tiges infectées
  • Arrachez les plants infectés

L’oignon et le compagnonnage

L’oignon éloigne certaines mouches dont celles des carottes ! Il est aussi un bon copain de la tomate, de la betterave, de la carotte (qui éloigne les mouches), du concombre et de la laitue (qui aide à lutter contre les mauvaises herbes en prenant leur place).

Un peu d’histoire…

L’oignon est cultivé depuis plus de 5000 ans ! On ne connaît pas son ancêtre sauvage, mais ses premières traces apparaissent en Mésopotamie, puis en Egypte antique, en Grèce, et dans l’Empire romain. C’est ensuite en Europe et enfin, dans le Monde, qu’il est apparu. Au Moyen-âge, il est très fortement consommé grâce aux croyances selon lesquelles il a de fortes propriétés et vertus. Il devient rapdement l’une des bases de la cuisine. C’est d’ailleurs l’une des premières plantes européennes introduites en Amérique par Christophe Colomb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *